Eolienne Bollée
En 1888, le propriétaire du château Beauval situé à Bassens, M. Hubert Prom, commanda à un « fondeur hydraulicien » de la région du Mans dénommé Auguste Bollée une éolienne munie d’une pompe à trois pistons. Ce nouveau type de moulin à vent permettait d’alimenter le château et le lavoir construit près de l’édifice. Ce système de pompage, breveté en 1868 par Ernest-Sylvain Bollée père, a été ensuite amélioré par son fils Auguste qui obtint un meilleur rendement en concentrant l’air sur la turbine au moyen d’un entonnoir à vent.

L’éolienne de Beauval correspond au modèle du brevet d’Auguste Bollée datant du 17 mars 1885. Elle mesure 23 mètres. Elle est construite au-dessus d’un puits de 2,50 mètres de diamètre et 20 mètres de profondeur, dont 4,50 mètres d’eau.

Elle se compose d’une turbine à axe horizontal (3,53 mètres de diamètre). La roue mobile (rotor) comprend 24 aubes incurvées. Elle est doublée d’un roue fixe (stator), de même diamètre, dotée de 34 aubes incurvées dans le sens contraire de celles du rotor. Le courant d’air est concentré sur la turbine grâce à un entonnoir à vent. Une petite roue (papillon) permet d’orienter la turbine.

Cette machine repose sur une colonne en fonte maintenue par 6 haubans en fer et 3 haubans secondaires. La remontée de l’eau du puits s’effectue grâce à l’énergie du vent transformée en énergie mécanique par l’axe vertical qui actionne un engrenage conique au niveau du mécanisme de pompage. Celui-ci se compose d’un vilebrequin actionnant 3 bielles transmettant le mouvement vertical jusqu’aux pompes par l’intermédiaire de 3 tringles en fer guidées par des paliers en bois dans le puits. Un volant d’inertie (1,50 mètre de diamètre) permet d’atténuer les variations du vent. Les pompes sont placées légèrement au-dessus de l’eau et ont la particularité de ne jamais se désamorcer.

L’éolienne était vendue pour pomper entre 23 et 28 m3 par vent moyen de 35 km/h et entre 15 et 18 m3 par vent faible de 20 km/h.

Un dispositif mécanique permet de débrayer l’éolienne en cas de vent trop fort. Cette éolienne d’une hauteur de 23 mètres est montée sur une tour de pierre qui assoit son assise. Propriété de la municipalité de Bassens depuis 1995, l’éolienne a été entièrement restaurée grâce à une collaboration menée avec l’ENSAM qui a apporté au projet son expertise scientifique et technique. .
En 2015 – 2016, l’éolienne a de nouveau été restaurée.

Il semble que l’éolienne ait été couplée à un système de “bélier” qui permettait de remonter l’eau captée dans les étages d’une habitation. Les fouilles et inventaires menés jusqu’à présent n’ont pas permis de vérifier cette hypothèse.

Elle est l’une des seules éoliennes Bollée de France à fonctionner encore parmi les trois cents modèles construits au XIXème siècle.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89olienne_Boll%C3%A9e

Type de site : Eolienne
Type de visite : Site ouvert à la visite
Situation : Gironde
Date(s) : ,
Tarif(s) : Gratuit a voir de l'extérieur
Site accessible aux personnes à mobilité réduite : Oui
Nom et Prénom du Contact (destiné au grand public) : Agam 33
Email du contact (destiné au grand public) : agam33@orange.fr
Site internet du site ou de l'organisateur (destiné au grand public) : moulinsdegironde.fr
Caractéristiques
Site paysager
Point de vue
Balade
eridoro
    Découvrez aussi